Art

Versailles

Personne n’a besoin d’une maison avec autant de chambres et de salons pour y dormir ou y déjeuner. Même s’il a beaucoup d’amis.
Ce qui a motivé Louis XIV a construire un tel château, c’est uniquement le besoin de reconnaissance.

L’influence du contexte

J’ai récemment lu le livre Hooked qui explique comment créer des produits ou services qui créé des habitudes (je l’ai résumé ici).

A un moment donné, l’auteur parle d’une expérience qui m’a fait pensé au besoin de reconnaissance. Elle a été menée il y a quelques années avec un violoniste talentueux habitué à remplir des grandes salles de concert prestigieuses pour lesquelles les gens payent plusieurs dizaines d’euros la place. Ce dernier a joué anonymement dans le métro …et n’a récolté que quelques pièces de monnaie.
De là à en déduire que les gens ne payaient pas réellement pour écouter le violoniste mais plus pour la reconnaissance apportée par le fait d’aller à se concert prestigieux (et de le raconter), il n y a qu’un grand pas que je vous laisse le soin de franchir ou non.

Cette même influence du contexte se constate quand on vous fait goûter à l’aveugle deux vins similaires, mais avec des étiquettes et (surtout) des prix différents. Dans la majorité des cas, le plus cher sera considéré comme meilleur par les goûteurs aux yeux bandés.
Une espèce d’auto valorisation interne de votre palais influencé par votre perception : moi je préfère les vins chers messieurs, j’ai plus l’habitude !

Droit d’auteur

C’est la reconnaissance de la paternité d’une création. De la reconnaissance du talent d’auteur.

Les statues

Créer une statue à l’effigie de quelqu’un est une façon durable et forte de témoigner de la reconnaissance.

Starmania

J’aurai voulu être un artiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiste, pour pouvoir faire mon numérooooooooooo !

Je crois que tout est dit dans cette chance sur la motivation principale des artistes non ?

Y a des artistes

Qu’est ce qui motive un artiste à devenir artiste ?
Sûrement pas l’appât du gain. Très peu d’artistes vivent de leur art et ça se sait. Autant devenir banquier ou maçon.

Pour moi le moteur principal qui pousse n’importe quel artiste c’est le besoin de reconnaissance…de son art, de son talent.

Et ne me parlez pas des grandes théories sur l’envie désintéressée de faire du beau, de l’art. Si c’était ça leur motivation principale, les artistes laisseraient leurs œuvres dans leur atelier ou leur garage. Ils ne perdraient pas de temps pas à faire connaître leur art dans des galeries, des salles de concert ou en les affichant sur internet.

Bref même constat que pour les taggueurs.

Et puis d’ailleurs si c’était pas le besoin de reconnaissance qui guide les artistes. Quel sens aurait la chanson composée par Luc Plamendon, le blues du businessman ?

Extrait :

J’aurais voulu être un artiste
Pour pouvoir faire mon numéro
Quand l’avion se pose sur la piste
À Rotterdam ou à Rio
J’aurais voulu être un chanteur
Pour pouvoir crier qui je suis

Il ne fait pour moi aucun doute que pour les chanteurs, notamment au travers la scène, le besoin de reconnaissance est ZE facteur de motivation numéro 1. Et pas que pour les gros.

Y a des tags dans les villes

Pourquoi les taggeurs dessinent leur oeuvres sur les bords du périphérique parisien et pas dans une ruelle sombre de la capitale. Ni d’ailleurs dans la rue principale de Anzème en Creuse ?

Parce que ce qui les motive ce n’est pas la création artistique en elle-même, mais bien qu’elle soit vue. Et surtout que leur talent de taggeur soit reconnu.

Et à l’heure des réseaux sociaux ce phénomène s’amplifie et déplace d’ailleurs les oeuvres de street art dans d’autres endroits. Car grâce aux smartphones, même un joli tag dans une petite ruelle de Creuse peu quand même être vu par des millions de personnes.

En tout cas ce qui est sûr, c’est que si ce n’était pas la reconnaissance qui motivait les esthètes de la bombe, ils n’auraient pas besoin de prendre la peine de signer leurs oeuvres, et au passage s’exposer à des sanctions.