Relations humaines

Pervers narcissique

Selon le site Passeportsanté.net un pervers narcissique est une personne qui a une image dévalorisante d’elle-même et qui se valorise en rabaissant les autres. Autrement dit qui a une jauge de besoin de reconnaissance pas suffisamment remplie, et qui, au lieu d’essayer de la remplir, cherche plutôt à vider celle des autres. Histoire que la sienne paraisse plus pleine.

Les personnes victimes d’un pervers narcissique sont également souvent celles qui ont un besoin de reconnaissance pas encore assez comblés.

Pour deux raisons :

1/ Le pervers narcissique se présente au départ sous le masque d’une personne charmante, sociable et serviable. Et apporte donc de la reconnaissance aux autres.

2/ Même une fois que le voile est un peu levé et qu’on a des doutes, on a souvent du mal à se sortir de l’emprise d’un pervers narcissique. Ce derniers jongle en effet entre comportements toxiques et compliments / charme pour se rattraper. Du coup si notre jauge de reconnaissance n’est pas assez remplie, on a parfois tendance à rester quand même avec la personne pour prendre ses petits compliments qui comblent notre besoin de reconnaissance. Même si on sait qu’ils sont potentiellement fake ou dangereux.

Un peu comme quelqu’un qui est assoiffé dans le désert et qui étancherait sa soif en buvant ses urines. Il sait que c’est toxique mais il a trop besoin de boire.

Les applaudissements

Un peu comme les statues, c’est la matérialisation de la reconnaissance.

Celà a été particulièrement frappé lors de l’épisode des applaudissements aux fenêtres pour témoigner nos reconnaissances aux soignants pour le premier confinement.

Je suis capable de

Si vous analyser cette expression vous remarquerez par vous même que chaque fois qu’elle est utilisée, ce qui se cache derrière, c’est la recherche de besoin de reconnaissance.

Le fameux cap ou pas cap des enfants qui essaye de prouver qu’ils sont capables, grands…

Le voyage de rêve sans souvenir

Dans un livre que j’ai lu récemment, j’ai découvert l’expérience que je vous décris ci-dessous. Elle m’a de suite fait penser au besoin de reconnaissance.

Il a été proposé à un groupe de personnes de choisir entre

  1. Faire le voyage de leur rêve mais n’en garder aucun souvenir
  2. Faire un voyage normal et en garder des souvenirs

60% ont choisi l’option 2.
Selon moi, au delà du fait d’avoir des souvenirs, le choix 2 s’explique aussi par leur envie de pouvoir raconter leur voyage à leurs amis et obtenir un peu de leur reconnaissance sur ce chouette choix de voyage.

Guide d’un jour

Ca a déjà du vous arriver je suppose
Vous allez voir un pote qui a déménagé dans une que vous ne connaissez pas, et ce dernier se transforme d’un coup en ambassadeur touristique du coin.

Derrière son envie de vous faire découvrir cette nouvelle région dans laquelle il habite, il y a je pense un besoin plus fort.
Celui que vous reconnaissiez la beauté du lieu et que vous validiez donc au passage la pertinence du choix qu’il a fait de s’y installer.

Consacrer du temps aux autres

Si prendre du temps pour soi est une façon de reconnaître sa propre importance, prendre du temps pour les autres, c’est leur montrer qu’ils sont importants.

La façon de le dire n’est d’ailleurs pas anodine : consacrer du temps à signifie qu’on va choisir d’utiliser une partie du truc le plus précieux qu’on ait (le temps) et l’offrir à quelqu’un.
Un chouette signe de reconnaissance de l’autre et de son importance.

Prendre du temps pour soi

C’est une tendance forte de nos sociétés actuelles : retrouver des moments rien qu’à soi où on fait ce qu’on a envie faire. Des moments dans lesquels on s’écoute, on s’occupe de soi, on se ressource

C’est tout simplement reconnaître l’importance qu’on s’accorde.

Je veux être le premier

Combien de fois on entend cette phrase dans la bouche des enfants ou des plus grands. La question c’est pourquoi ?
Parce que comme le dirait mon beau père, on arrivera tous en même temps à Nouvel an.

Donc pourquoi on cherche à tout prix à être le premier de la course, le premier de la classe, le premier sur la lune, le premier à attrapper un poisson, le premier à souhaiter à quelqu’un son anniversaire, le premier à tester le dernier resto à la mode.

Il n’y a souvent rien d’autre à gagner à être le premier que de la reconnaissance d’avoir réussi à être le premier. Une façon de montrer encore une fois de plus sa supériorité.

On ment

L’idée n’est pas de dire que tout le monde ment tout le temps.
Néanmoins, les personnes qui ne mentent pas du tout, jamais, nada sont rares.

Du coup la question je me suis posé pc’est pourquoi on ment ?
En creusant un peu je me suis rendu compte qu’il y a deux cas principaux, tous les deux pour moi lié au besoin de reconnaissance.

1/ On ment pour améliorer l’image qu’on renvoit aux autres, histoire d’obtenir plus de reconnaissance. Dans cette catégorie on peut mettre les mensonges sur son sur bonheur actuel, sur sa réussite au travail, sur son salaire ou encore sur son dernier super coup du samedi soir. Ou tout un tas d’autres choses qui vous permettent d’enjoliver l’image que vous renvoyez aux autres.

2/ La seconde grande catégorie de mensonges, c’est ceux qu’on fait car on a peur de blesser l’autre. Souvent plus des mensonges par ommission. Et pour moi cette peur de blesser l’autre c’est surement un peu vrai, mais c’est surtout une peur de perdre sa reconnaissance, voir son amour.

Pour résumer je pense qu’on ment car on a peur de pas être assez quelquechose, qu’on a pas assez de confiance en soit.
Et tout celà c’est évidemment très lié au besoin de reconnaissance.

La bienveillance

Etre bienveillant, c’est la capacité à se montrer indulgent, gentil et attentionné envers autrui d’une manière désintéressée et compréhensive.
Etre bienveillant c’est partir du principe que l’autre est fondamentalement bon.

Autrement dit : reconnaître sa bonté naturelle et lui faire par défaut confiance.