Faire son intéressant

On reproche souvent à ses enfants (ou à des plus grands) d’essayer de faire leur intéressant. Autrement dit se faire remarquer.

Encore autrement dit, obtenir de la reconnaissance.

1/2 milliard pour Sorare

Cette startup française vient de lever 560 millions d’€ pour développer encore un plus son activité.

Et son actvité, c’est la version digitale des fameuses vignettes de footballeur Panini à collectionner. Un jeu où le but s’est d’acheter ou collectionner les cartes les plus fortes et les plus rares. Le but étant d’avant une meilleure équipe que ses copains (et de le faire savoir).

Exactement comme dans FUT.

Les sous-marins australien

Ces derniers jours, l’affaire qui fait la une de tous les médias c’est cette annulation de contrat de 12 sous-marins commandés par l’Australie à la société Naval Group.

Hors quand on regardes en détails, « la crise » qui s’en suit n’est pas basée sur le problème des milliards perdus (30 quand même= avec cette annulation. Il y a en effet des indemnités prévus pour compenser les frais déjà engagés et Naval Group a d’autres contrats.

Non la crise actuelle est une crise diplomatique.
Une crise d’image de la France, de confiance, et de reconnaissance de nos savoir-faire. En gros, la France a perdu la face.

Et selon l’Elysée c’est suffisamment grave pour rappeler les ambassadeurs français concernés, un acte très rare dans la diplomatie sauf hors temps de guerre.

Harkis

Cette semaine, Emmanuel Macron, a demandé « pardon » aux harkis, des anciens combattants qui vivaient dans l’Algérie coloniale et ont été engagés dans le conflit qui opposa la France aux nationalistes algériens, entre 1954 et 1962. 

Il leur a promit une loi de « reconnnaissance et réparation ».

Salut

Quand on salue par exemple quelqu’un de l’autre côté de la rue, ce n’est pas pour débuter une conversation avec la personne. C’est souvent juste pour lui dire qu’on l’a bien reconnu.

Idem pour le salut militaire, c’est un signe de reconnaissance envers une personne (#salutnazi) ou un pays.

Dans le salut distancié des asiatiques, ont voit également très bien qu’il s’agit d’une forme de respect, de reconnaissance de l’autre.

D’ailleurs si on regarde plus en détails les différentes définitions de verbe saluer, on voit bien que il y a de la reconnaissance à tous les étages

  1. Donner à quelqu’un une marque extérieure de civilité, de respect, quand on se trouve en sa présence ou quand on le quitte.

2. Adresser à quelqu’un ses compliments à la fin d’une lettre ou lui transmettre le salut d’une autre

3. Honorer quelqu’un, quelque chose du salut militaire ou d’une des marques de respect prévues.

4. Accueillir quelqu’un, un événement de telle ou telle façon, par des manifestations d’approbation ou d’hostilité.

5. Rendre hommage à une action, à une qualité de quelqu’un, en reconnaissant leur valeur, en soulignant les sentiments de respect et d’admiration qu’elles inspirent.

6. Reconnaître quelqu’un en tant que tel, célébrer, exalter en lui tel aspect de sa personnalité jugé méritoire.

On écrit bruit, crédit et édit avec un t, mais pas abri.

C’est une des punchline du TEDx vidéo ci-dessus qui parle de notre belle langue de Molière et de son orthographe….disons, un peu compliquée.

Et on y apprend notamment que notre orthographe est complexe (12 façons d’écrire le son « s » quand même !) car au 17ème siècle la bourgeoisie française en a fait un signe de distinction. Un signe de reconnaissance des gens éduqués VS les autres.

Et dire que Molière lui même ne se compliquait pas autant la vie en ortografe.

Prout

L’autre jour, on a eu une discussion intéressante autour des gens qui pètent dans les lieux où ils ne devraient à priori pas : au lit, à table, dans des lieux publics…

En creusant le sujet, on est arrivé à la conclusion que ce qui dérangeait les gens n’était pas l’odeur. 90% des prouts sont en effet inodores et souvent juste sonores (pour peu qu’on mange équilibré !).
En fait ce qui dérange les gens c’est que le fait de péter dans un endroit public ou intime est assimilé à un manque de respect (c’est ce que nous ont appris nos parents). Un manque de respect de l’autre, qu’on peut aussi appeler un manque de reconnaissance de l’autre.

Et d’ailleurs, péter est bon pour la santé et tout à fait naturel.

Versailles

Personne n’a besoin d’une maison avec autant de chambres et de salons pour y dormir ou y déjeuner. Même s’il a beaucoup d’amis.
Ce qui a motivé Louis XIV a construire un tel château, c’est uniquement le besoin de reconnaissance.

Bobo

Quand un enfant se fait un bobo, il a souvent tendance à pleurer longtemps. Trop longtemps au goût de ses parents qui trouve rapidement que l’enfant fait du cinéma et que celà ne vaut pas le coût de pleurer autant pour un si petit bobo.

Sauf que quand l’enfant pleure, c’est certes parce qu’il a mal mais aussi en grande partie pour faire reconnaître qu’il a vraiment un bobo. Et que contrairement à ce que ses parents lui disent, son bobo n’est pas petit.

Du coup en général, quand on s’occupe de lui et qu’on couvre le bobo d’un pansement bien voyant, ca va vite mieux.

Motiver ses salariés

Dans la vidéo ci-dessous, Remy Perla, le fondateur de la startup Epopia, explique de manière hyper claire les facteurs de motivation qui génèrent de la satisfaction chez les salariés :

  1. Réalisation
  2. Feedback
  3. Autonomie
  4. Reponsabilité
  5. Progression
  6. Apprentissage

Pour au moins 5 de ses 6 facteurs, je suis persuadé qu’ils sont liés au besoin de reconnaissance.

  • Voir ses réalisations aboutir => reconnaître son utilité
  • Avoir du feedback => reconnaître son utilité
  • Donner de l’autonomie => reconnaître ses compétences
  • Responsabiliser => reconnaître ses compétences
  • Permettre d’apprendre => devenir une meilleure version de soit même pour obtenir de la reconnaissance par la suite